Rêveries

Dis-moi, mer tourmentée au murmure sauvage,
Qui te plains à la nuit, qui te plains au soleil,
Par delà l’horizon est-il quelque rivage
Où tu doives trouver ton lit et le sommeil ?

Auguste Lacaussade, Études poétiques

Je me suis perdue dans les bras de Morphée ……. par  ICI

En déséquilibre

Parfois, l’image s’inspire d’un reflet imparfait, d’une asymétrie ou d’un déséquilibre perfectibles …. et, même si tout semble s’écrouler, la magie opère !

Jeux de cadres et jeux de miroirs sont   ICI !

 

URBEX…

Dans ce lieu inhabité, la pudeur, la mémoire et l’espoir font parler les murs. Tout s’effondre en silence, sans lumière ou si peu : la pierre se meurt, la nature se meurt et le présent fait place à l’histoire……….. URBEX

Solitude(s)

« Je n’ai que moi
Lorsque j’épie
De l’avenir l’heure qui chante
Mais dans mes prières ardentes
Je n’ai que toi ….
Je n’ai que toi
Pour m’éblouir
Et pour embellir les images
Mais dès que j’ai tourné les pages
Je n’ai que moi »

Extrait du poème  » Constatation » d’Esther Granek 1981

Aujourd’hui, je vous propose une nouvelle galerie empreinte d’ombres et de mystère.    ICI

 

Nouveau regard.

En cette fin de semaine pluvieuse, je suis tombé par hasard sur une ancienne bible avec de somptueuses gravures et au delà du message , que chacun peut approuver ou désapprouver, je me suis efforcé d’ouvrir mes yeux sur l’ensemble de cet ouvrage. J’ai donc pris le temps de regarder.

Force est de constater que , l’auteur de ces illustrations, à l’instar du photographe, a soigné sa composition, les plans, les perspectives et les petits détails ….Le noir et blanc et les « gris » ont été subtilement retranscrits pour donner du volume et de la force au(x) personnage(s) ou au paysage environnant. Je me suis étonné moi même de découvrir ce travail si exceptionnel mais pourquoi ne pas m’y être penché plus tôt ? J’avais devant moi le plus beau portfolio qu’il soit !

Page après page, je ne me lasse pas de parcourir cette série d’ images ( qui changea d’ailleurs l’humanité et le destin de milliers d’hommes et de femmes ) . Je vous laisse juger par vous même.

IHS : un nouveau regard.

 

Lumières liquides …

Il est des endroits où la lumière est vagabonde, traverse l’air, le verre, l’eau puis des éléments dont on ne soupçonne pas la vie. Les images obtenues sont alors étonnantes : pas de corps , pas de formes mais tellement belles.

Il était une fois …. le site qui se nourrit de couleurs

Au commencement, il y avait cette lumière…. puis ces quelques silhouettes, petites et grandes, qui, peu à peu, commencèrent à s’agencer. Le cadre prit alors forme, comme par enchantement, et ce fut l’instant magique : ce moment suspendu, monochrome ou multicolore, qui est désormais enfermé pour l’éternité, enfin, je l’espère.

Dès à présent, ce sont autant de galeries de photos que je vous invite à visiter au gré de vos envies et de vos humeurs. Ici, pas besoin de carte ni d’itinéraire !

Je vous souhaite bon voyage.

Christophe